“Unethical” HTML5 content-restriction proposal (aka DRM) ⚓

Ceci est ahurissant :

« Can you highlight how robust content protection can be implemented in an open source web browser? » he asked. « How do you guard against an open source web browser simply being patched to write the frames/samples to disk to enable (presumably illegal) redistribution of the protected content? »

Netflix’s Mark Watson responded to the message and acknowledged that strong copy protection can’t be implemented in an open source Web browser. He deflected the issue by saying that copy protection mechanisms can be implemented in hardware, and that such hardware can be used by open source browsers.

Microsoft, Google et Netflix proposent ni plus ni moins un standard Web pour du JavaScript propriétaire en guise de DRM. Cette proposition est totalement contre l’éthique du Web. Non seulement, ce serait la première fois qu’un standard Web impose du logiciel propriétaire à l’utilisateur, mais surtout ce standard va à contre-courant de tout ce que le Web représente. La copie et le partage de contenu entre individus est une pratique tellement courante. Imaginez de ne pas pouvoir faire un copier-coller depuis une page Web !

Enfin, dans la situation actuelle ce genre de DRM nécessitent le maintien (coûteux) de serveurs de DRM, l’utilisation de logiciels obscolètes (comme Flash) et pas toujours multiplateformes. Faisons en sorte que cela reste ainsi. Les utilisateurs n’ont pas à accepter de supporter le charge des DRM.